Home

Boris Johnson est devenu le Premier ministre du Royaume-Uni le 24 juillet 2019. Un Français, chef d’un parti souverainiste qui réclame le Brexit se félicite de cette victoire et parle de l’arrivée d’un Chruchill II. De manière étrange, ce Français ne dénonce pas le réseau Analytika qui a construit Nigel Farage et cette idée de Brexit.

L’UPR adore Churchill. Churchill, qui a tenu des nations en esclavage sous l’empire britannique et qui a fait bombarder la marine française à Mers-el-Kebir, est considéré par l’UPR comme le sauveur.

L’UPR tait l’affaire analytika. La presse britannique a révélé la présence d’une ancienne collaboratrice dans le parti de Nigel Farage The Brexit qui siège au Parlement européen comme députée. L’affaire analytika a montré la collusion entre Facebook, Goldman Sachs, Steve Bannon, pour manipuler les populations. Chose étrange, le grand souverainiste français se met à soutenir un Churchill II et Nigel Farage.