Home

Le maire polonais de Gdansk, Paweł Bogdan Adamowicz, a été tué sur scène alors qu’il demandait des dons le 13 janvier 2018. Les média nous disent que le peuple polonais est triste. Je suis à Cracovie et je ne vois pas de la tristesse concernant la mort de ce maire, mais de la tristesse affichée sur de nombreux visages de Polonais qui vivent durement. La souffrance silencieuse se voit sur les visages de nombreux Polonais.

Le maire tué faisait la promotion pour les migrants africains pour leur donner un logement et des aides pour vivre en Pologne alors que le peuple polonais souffre, que de nombreux retraités vivent durement.

La tristesse affichée ne se lit que dans les pages des médias officiels mais certainement pas dans la rue.

La commune de Cracovie a placé des bougies en forme de coeur. Mais les Polonais très religieux, normalement sensibles aux destins humains, ne viennent pas déposer des fleurs. Ce personnage politique, d’avis d’une grande majorité de Polonais, était un ennemi à l’intégrité de la nation polonaise.

Couverture de la presse polonaise

p_20190122_173858_vhdr_on

Une Polonaise préfère un magazine ne traitant pas du maire

p_20190122_173847_vhdr_on

La commune de Zakopane a installé quelques bougies pour le maire mais comme à Cracovie nous ne voyons pas de fleurs…

p_20190122_123314_vhdr_on

 

p_20190122_123320_vhdr_on

Cet hiver le nombre de décés en raison du froid est en forte augmentation en Pologne. Cela montre la détérioration de la qualité de vie.

https://kgd.ru/news/polsha/item/78801-s-noyabrya-v-polshe-umerli-ot-pereohlazhdeniya-pochti-60-chelovek