Home

 

L’ONU, la communauté internationale, se taisent. Les Africains de l’Afrique noire subissent des violations humaines- viols, abus sexuels, tortures – en Lybie depuis l’import des migrants organisés par Berlin et l’UNHCR. Les migrants noirs sont vendus comme des animaux et leurs organes sont volés. Un Camerounais témoigne dans une vidéo de la réalité du terrain en Lybie. Le témoignage du Camerounais rappelle ce qui a été dénoncé en Yougoslavie durant la guerre et en Ukraine durant l’Euromäidan (Tutogen AG, société active en Ukraine de vente d’organes, avait été mise en cause) où les blessés furent dépiautés et prélevés de leurs organes ou l’existence de la fabrique de recyclage de cadavres située dans la ville de Guben en Allemagne à 2 heures de Berlin et à 1 minute de la Pologne. Mais le Camourenais qui a été vendu, torturé par d’autres Noirs- Maliens, Guinéens, Nigériens – dit pardonner ses tortionnaires par solidarité à la communauté africaine et musulmane. « Quand vous avez de la pression sur la tête, vous êtes obligés de frapper vos frères noirs… ». « Il y a un business entre les organisations internationales et la Lybie ». « En Lybie, il y a le marché des armes ». « Ils t’obligent à monter tes camarades sinon ils te brisent tes jambes ». « Y a encore pire en Lybie que- faisant référence au reportage de CNN- ce que vous avez vu dans la vidéo sur le Net. Il y a, parce que je l’ai vu, la récolte des organes de nos frères… », « il y a un immense business entre l’occident et la Libye ».

Témoignage du Camerounais

Vidéo montrant l’esclavagisme