Home

L’annonce a été publiée le 26 janvier 2017 par l’Arbeitsagentur (pôle emploi allemand). « Nous recrutons des figurants et des interprètes pour l’entraînement des soldats U.S. . L’annonce fait fureur en Allemagne. L’Allemagne, pays occupé par l’OTAN depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, continue dans le délire. « Interdiction de sortir du camp militaire, contrôles strictes, recrutement de migrants parlant l’arabe, le patcho, le dari… », l’Allemagne méprise les droits fondamentaux et l’éthique. Pour entraîner les soldats américains, l’Arbeitsagentur recrute des réfugiés pour faire vrai !

This slideshow requires JavaScript.

L’arabe, le pachto, le dari (ou persan afghan). L’armée américaine recherche des figurants qui parlent l’arabe, le pachto ou le dari avec l’anglais et l’allemand. « Nous recherchons des figurants pour des jeux de rôles pour des entraînements de l’armée américaine. Les figurants vont représenter la population civile dans les zones de guerre. Un scénario réaliste va être mis en place pour les soldats afin de les préparer à des missions militaires à l’étranger. Nous cherchons en particulier des travailleurs qui possèdent les connaissances linguistiques suivantes : allemand/anglais ; allemand/anglais/arabe ; allemand/anglais/pachto ; allemand/anglais/dari ». Qui, mis à part les migrants à peine arrivés en Allemagne depuis 2015, peut parler l’arabe, le pachto, le dari ?

Reconstitutions de villages. « Les participants jouent des petits rôles de figurants comme par exemple celui d’éleveur d’animaux, de commerçants ou de maire d’un village… qui intervient pour la communication entre les villageois afghans et les militaires américains. Sur le site d’entraînement militaire se trouvent 10 villages reconstruits de manière artificielle qui ont 10 à 30 maisons par village.

Des conditions de camp. Les journées de travail sont en continue durant la semaine et le week-end sur le terrain d’entraînement militaire d’Hohenfels qui se trouve entre Nuremberg et Regensbourg. L’annonce ne parle pas de la durée du contrat. Les détails sur les entraînements ne sont pas révélés par l’annonce. La participation à une période d’entraînement est obligatoire. L’arrivée sur le lieu de travail se fait par bus chaque matin comme pour le retour en caserne. Durant les deux premiers jours de travail les figurants participent à une formation. « Les figurants, qui dorment dans des casernes, doivent faire eux-mêmes le ménage. Les produits d’entretiens sont à la disposition du personnel recruté », peut-on lire sur l’annonce », dit l’annonce. En outre, les figurants sont parqués comme dans un camp avec un règlement strict : « la journée de travail commence à 7 heures après s’être levé à 5 heures et après la prise du petit déjeuner à 6 heures. Les travailleurs sont nourris le matin, le midi et le soir à la cantine ou par des cantines de terrain. Durant le contrat de travail il est strictement interdit de boire de l’alcool et de consommer des drogues. La police militaire (Military Police) va se livrer à des tests d’alcoolémie pour contrôler les figurants ».

Est-ce-que des terroristes de l’IS vont postuler aux emplois ? En tout cas l’Arbeitsagentur montre un sacré cynisme à engager des migrants et à faire cette publication sur le site du pôle emploi ! En tout cas les troupes U.S se préparent à de nouvelles opérations près de l’Iran et en Syrie ! En outre, au camp militaire U.S. des engins de guerre tombent tombent régulièrement du ciel !

Advertisements