Home

De l’agence Novorossia Today qui apporte les preuves par les documents. Durant l’été, les premières mesures ont été prises par la Turquie pour normaliser les relations de nouveau avec la Russie. Peu après, en juillet, en Turquie a eu lieu un coup d’Etat dont les conséquences sont combattues jusqu’à aujourd’hui. Cependant on ne sait pas comment Erdogan soutient actuellement les Tatars de Crimée qui ont déclaré la guerre en partie à la Russie.

Contra Magazin a déjà publié l’année dernière sur la situation des Tartares de Crimée qui, ensemble avec les Loups Gris (organisation extrémiste turque), ont planifié des actions de sabotages en Crimée. A ce moment les relations entre Ankara et Moscou étaient tout sauf roses. La raison est le SU-24 abattu par un avion de chasse turc le 24 novembre 2015 ce qui a mis les relations russo-turques au plus mal en provoquant des sanctions russes contre la Turquie. Ce froid entre Moscou et Ankara a duré jusqu’à l’été dernier quand le président Poutine a rencontré Erdogan. Entre-temps les relations diplomatiques ont été rétablies. Puis la Turquie a annoncé  vouloir régulariser les relations entre la Russie et la Turquie. Juste après l’annonce d’Ankara de vouloir normaliser les relations entre la Russie et la Turquie, une vague d’attentats a eu lieu en Turquie avec le coup militaire. Les conséquences du putsch militaire sont toujours aujourd’hui un poids en Turquie.

L’Occident lance des critiques contre Erdogan pour ses séries d’arrestations contre les Kurdes qui sont toujours soutenus par l’Ouest pour mener le combat contre l’EI. Mais le soutien de la Turquie envers divers groupes militaires est connu. Le magazine Contra avait écrit déjà écrit un article sur les Tartares de la Crimée et les Loups Gris.
Le Magazine Contra a en sa possession des documents en turc qui prouvent l’implication des Tartares de Crimée avec la Turquie. Ces animosités de la part des Tartares à l’encontre de la Russie ont été visibles dans des attaques montées par les Tartares contre la Crimée l’année dernière. Mais les Tartares de Crimée sont aussi actifs dans le Donbass avec les Ukrainiens et pas seulement en Crimée.

Tass a publié des informations sur 3 personnes qui attendent leur jugement en Tchétchénie. Kadyrow a informé le bureau du procureur général de Russie et envoyé des documents à la Turquie. Au sujet des Tartares de Crimée, qui ont mené des actions de sabotage en Crimée comme en faisant sauter des lignes électriques, on apprend que les Tartares de Crimée sont soutenues par l’Allemagne et les U.S.A.

La question se pose aujourd’hui de savoir à quel point Erdogan souhaite rétablir les relations avec la Russie quand on voit, qu’au même moment, la Turquie soutient les Tartares de Crimée. Les relations entre la Turquie et l’Occident sont des plus mauvaises. Il ne passe un seul jour dans les média occidentaux où la Turquie se trouve sous le feu des critiques. La Turquie, avant d’avoir rétabli les relations avec Moscou, n’était pas mal traitée par ces mêmes média. La situation sur les droits de l’Homme, tout comme la liberté de la presse, étaient, certes, toujours dénoncés en Turquie mais le soutien aux Tartares de Crimée comme au Loups Gris n’ont jamais été dénoncés dans les média occidentaux, hier comme aujourd’hui.

Advertisements