Home

L’Allemagne veut, encore une fois, interdire le NPD. Ce n’est pas la première fois que l’Allemagne tente de le faire. Mais curieusement elle n’y arrive pas alors qu’elle déclare ce parti comme étant néonazi. L’affaire du NPD est bizarre, comme le comportement de la justice allemande aussi et des média et des politiques allemands car ces derniers font tout aussi pour interdire l’AfD. Est-ce que l’Allemagne est une démocratie ? Quand un parti politique dérange, les élites allemandes décident d’interdire tout simplement.

Services secrets et NPD. En 2003 quand l’Etat a tenté encore d’interdire le NPD, la procédure a dû être interrompue. La raison ? Les prévenus venus devant la barre étaient des agents secrets du BND qui occupaient des postes de chef dans le NPD ! Troublant n’est-ce pas ? La preuve seulement que le NPD est un parti politique qui appartient aux services secrets et à la police ! Ou encore un piège à cons pour les patriotes allemands qui vont rejoindre le NPD. Ainsi l’Etat liste les patriotes et les gens critiques et peut les espionner, les contrôler et si un jour ils deviennent un danger pour le système en place il suffit de dire que la personne est un nazi et de publier des photos compromettantes avec un drapeau du NPD. En outre les militants du NPD perdent leurs emplois. D’ailleurs le NPD a été fondé par les services secrets après la Seconde Guerre mondiale. Plus on recherche sur l’Allemagne, plus on trouve que ce pays est un fake, une construction artificielle depuis la fin de la guerre. Et que, donc, l’Allemagne est un danger pour la France.

Une justice en Allemagne ? On a des doutes rien que sur l’affaire de l’interdiction du NPD car, 2 juges de Cour constitutionnelle fédérale (juge constitutionnel ), Peter Müller et Peter Huber étaient des juristes et des hommes politiques déjà engagés de longues dates pour faire interdire le NPD. Le NPD a déposé une plainte contre les 2 juges pour impartialité mais le NPD a été débouté. La justice allemande fait ce qu’elle veut. Huber, CDU, quand il était ministre de la justice du Land de Thuringe de novembre 2009 à novembre 2010, avait demandé à plusieurs reprises l’interdiction du NPD. Müller, qui était Premier ministre de la Sarre, aussi CDU, avait exprimé son avis contraire au NPD. Huber et Müller dans leur position étaient responsable de la mise en place d’agents secrets dans le NPD sous les ordres des autorités constitutionnelles de protection. D’autres juges constitutionnels ont obtenu leur fonction à la Cour constitutionnelle par le vote d’autres juges alors qu’ils auraient dû être élus par une réunion plénière d’une assemblée du Bundestag ! La justice allemande est un fake !

En Allemagne il est possible de faire un interdire un parti politique selon le paragraphe 21 de la Loi fondamentale. Celui-ci dit « quand un parti politique menace de limiter les bases fondamentales démocratiques et de liberté ou de les supprimer ou de mettre en danger la République fédérale allemande, ce parti doit être interdit. A lire cette explication on comprend tout de suite que le SPD, les Grünen, la CDU, sont les partis à interdire ! Car il n’y a pas un seul député du NPD au Bundestag qui vote les lois dans le pays ! Puis ce n’est pas le NPD qui a interdit les citoyens allemands de pouvoir voter contre le contrat de Lisbonne. En France on parle de constitution EU quand il est question de contrat en Allemagne. Et le NPD n’a pas violé la loi allemande en ouvrant les frontières aux migrants sans respecter le droit international !

 

Advertisements